En France, le whisky est le premier spiritueux consommé devant la vodka. Celui qu’on peut appeler bourbon, scotch, rye ou whiskey a encore de beaux jours devant lui. Petit cours de connaissances sur le premier spiritueux national, avec un focus sur les réputés whiskies écossais.

Les différents types et leur origine

 

Le whisky écossais : Le « scotch whisky », ou whisky écossais, doit être brassé, fermenté et distillé en distillerie écossaise. Le vieillissement, d’au moins trois ans en fût de chêne, se réalise également en Écosse. Avec 97 distilleries en activité, l’Écosse concentre le plus grand nombre de distillerie, et remporte un franc succès chez les amateurs.

Le whiskey irlandais : Le whiskey irlandais, ou « Irish whiskey », est encore produit par moins d’une dizaine de distillerie en Irlande. Les single malts irlandais, mélange d’orge maltée et non maltée, nécessitent d’être distillés trois fois.

Le whiskey américain : Le whiskey américain, tel que le bourbon, peut être élaboré à partir de tout type de céréale telle que le seigle, le maïs, l’orge ou encore le blé. Le bourbon doit être élaboré à partir d’un mélange de céréales avec au moins 51% de maïs, et élevé en fûts de chêne neufs.

Le whisky canadien : Le whisky canadien est composé d’un mélange d’orge, de maïs et de blé, ainsi qu’un peu de seigle. C’est le seigle qui fait la typicité des whiskies canadien, leur apportant un profil caractéristique et rustique.

Le whisky japonais : Les whiskies japonais peuvent mêler pratiques historiques, mais aussi innovations, avec par exemple la maturation de vin de prune. Les distilleries japonaises s’inspirent largement des méthodes écossaises.

Le whisky écossais, focus

Trois profils existent chez les whiskies écossais :

       Le single malt, issu d’une distillation discontinue, et élaboré à partir d’eau, orge maltre et levure, provient d’une unique distillerie

       Le single grain, également issu d’une seule distillerie, est élaboré à partir d’une distillation continue, qui confère des saveurs plus subtiles et élaborées

       Le blended malt, un assemblage de plusieurs singles malts écossais

       Le blended grain, un assemblage de single grains

       Le blend, un assemblage et malts et de grains, est parmi les spiritueux les plus vendus dans le monde

Pour le whisky écossais, la question des régions de production est d’autant plus importante, qu’elle confère à chaque whisky un profil et une identité propres.

Cinq régions principales existent en Écosse et s’appliquent pour les distilleries de malt :

       Les Lowlands, dont les whiskies sont reconnus pour leur fraîcheur, avec des notes délicates herbacées et florales ;

       Les Highlands, rassemblant des distilleries réputées telles que Dalmore, Oban ou Glenmorangie ; les whiskies des Highlands sont marqués de notes de sels, d’épices et parfois de tourbe.

       Le Speyside, « triangle d’or » du whisky, dispose du plus grand nombre de distilleries avec de grands noms tels que Glenfiddich, The Macallan ou Glenlivet ; offre des notes fruitées et un caractère rond

       Les îles, composées d’Orkney, Skye, Mull, Jura, Arran et Campbeltown. Leurs whiskies ont un caractère marin, avec des notes végétales et boisées

       Islay, offre la plus forte concentration au m2 de distilleries en Écosse, pour des malts étant les plus fumés, terreux et iodés d’Écosse

Tous ces profils uniques et remarquables sont à retrouver en conseil, à la cave, chez John Euvrard Sélection !

 En savoir plus > 

 

 

%d bloggers like this: